OTTAWA – Rona Ambrose, chef de l’opposition officielle, chef intérimaire du Parti conservateur et porte-parole sur la condition féminine, a fait la déclaration suivante à l’occasion du 100e anniversaire de l’octroi du droit de vote aux femmes au Manitoba : « Il y a cent ans, les femmes du Manitoba se sont battues et ont obtenu le droit de voter et d’occuper une charge publique provinciale. Ce fut la première d’une série de victoires pour l’égalité qui, au cours des deux années suivantes, a balayé l’Ouest canadien et l’Ontario, avant que le gouvernement fédéral emboîte le pas. » « Nous avons la chance de vivre dans un pays où la majorité des filles ont accès à des possibilités auxquelles leurs semblables dans de trop nombreuses parties du monde ne peuvent que rêver – un pays où elles peuvent faire des études et réaliser une carrière, même aux postes les plus élevés de la scène politique. » « Il reste cependant beaucoup à faire. Tout comme l’édification d’un grand pays, l’atteinte de la pleine égalité de l’ensemble des Canadiens et Canadiennes requiert une attention constante. Malgré nos réalisations, les femmes sont toujours sous-représentées, non seulement aux échelons les plus élevés du secteur privé, mais à la Chambre des communes. De plus, un trop grand nombre de filles voient leurs choix et leurs possibilités limités en raison des circonstances économiques. » « C’est pourquoi nous saluons aujourd’hui les courageuses femmes du Manitoba, qui se sont battues si fort pour le droit de vote il y a cent ans, et pour l’égalité des droits et des possibilités gagnée par les femmes au cours du siècle qui a suivi. » « Si elles pouvaient nous voir aujourd’hui, je suis certaine qu’elles reconnaîtraient que nous avons raison de célébrer. Mais elles nous rappelleraient également qu’il reste du travail à faire. Leur héritage demeure notre défi. »