Augmentation d’impôts des libéraux pour les entreprises locales

NOUVEAU – 28 février 2018

Les hausses d’impôt que Trudeau impose aux entreprises locales sont arrivées.

Le nouveau budget libéral prévoit que des milliers d’entreprises locales ne pourront plus se qualifier pour le taux d’imposition des PME, ou verront leurs bénéfices diminuer.

Les libéraux retirent l’admissibilité au taux d’imposition des petites entreprises en ce qui a trait aux compagnies qui ont des revenus de placement plus élevés que 50 000 dollars. Une fois que les revenus d’investissement atteignent 150 000 dollars, l’entreprise ne sera plus admissible au taux d’imposition des petites entreprises.

Les petites entreprises ont déjà à composer avec l’arrivée de l’impôt massif de la nouvelle taxe sur le carbone ainsi qu’avec les hausses libérales des cotisations au RPC et des prestations d’assurance-emploi. Voilà maintenant que les entrepreneurs créateurs d’emploi se retrouvent avec un impôt sur le revenu des particuliers au-dessus de 53%.

Pendant que les Canadiens profitaient des mois d’été, les libéraux ont essayé de sournoisement faire passer une nouvelle hausse d’impôts massive qui nuirait à chacune des entreprises locales au pays.

Malgré les efforts des libéraux de faire ça discrètement, les Canadiens s’en sont rendu compte. Et ils ne sont pas contents.

Des millions de Canadiens se sont exprimés et ont signé des pétitions. Des fiscalistes, des économistes et des milliers de propriétaires de petites entreprises ont condamné ce plan. Et avec raison.

Ce n’est qu’une autre ponction fiscale libérale désignée à faire payer les Canadiens pour les habitudes de dépenses hors de contrôle du gouvernement et un héritage de déficits.

Les libéraux doivent arrêter de faire des économies de bouts de chandelle aux dépens des Canadiens.

Signez ici si vous êtes d’accord.

Autorisé par l'Agent principal du Parti conservateur du Canada   Politique de confidentialité.