Le porte-parole conservateur sur les affaires étrangères Tony Clement et le porte-parole adjoint Peter Kent ont fait la déclaration suivante aujourd’hui au sujet de la journée de mise en œuvre de l’accord sur le nucléaire : « Bien que nous espérions que l’Iran va tenir les engagements pris devant la communauté internationale, dont le P5+1 et l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), nous restons très sceptiques quant à ses réelles intentions avec son programme nucléaire. Le régime de Téhéran dit beaucoup de choses au sujet de son programme nucléaire, mais nous allons le juger en fonction de ses actes, pas de ses paroles. » « Le fait est qu’alors que les sanctions sur le programme nucléaire de l’Iran sont levées, le président Obama vient d’imposer des sanctions additionnelles au programme de missiles balistiques de l’Iran après avoir constaté qu’il avait violé une résolution majeure du Conseil de sécurité de l’ONU. Est-ce que le gouvernement libéral va emboîter le pas ? » « La réalité de traiter avec un pays qui est actuellement considéré par le Canada comme un État qui parraine le terrorisme et qui crée et fomente le terrorisme partout au Moyen-Orient par l’intermédiaire de groupes comme les GRI et le Hezbollah est qu’il n’est tout simplement pas digne de confiance. » « Nous notons également que même si le président Rouhani prend toutes sortes d’engagements, le vrai pouvoir en Iran revient au guide suprême, qui continue à faire des déclarations très préoccupantes sur toutes les négociations, quelles qu’elles soient. » « Notre Parti s’inquiète aussi beaucoup de la menace constante que pose l’Iran pour la paix et la sécurité de l’État d’Israël. Comme nous l’avons dit par le passé, nous sommes aux côtés de nos amis en Israël et nous allons continuer à réitérer cette position. » « Alors que de nombreuses personnes, dont le ministre libéral Dion, célèbrent la mise en œuvre de l’accord, nous nous souvenons de tous ceux qui ont été assassinés ou blessés en raison du mépris total des droits de la personne du régime iranien. Des milliers d’opposants au régime, de même que des minorités religieuses, des gays et des lesbiennes et d’autres sont victimes des politiques d’un régime cruel. Nos pensées sont avec ces personnes aujourd’hui. » « Finalement, les propos tenus par le premier ministre Trudeau pendant les élections au sujet de s’engager avec l’Iran, notamment en rouvrant une ambassade canadienne, restent préoccupants. La sécurité des diplomates canadiens doit être au premier plan des priorités du gouvernement. Le non-respect par l’Iran de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques, son invasion de l’ambassade du Royaume-Uni, l’incendie de l’ambassade saoudienne et l’attaque de diplomates à l’étranger sont toutes des questions sur lesquelles le Parti libéral reste muet. »