Chicoutimi–Le Fjord

Richard Martel

Détenteur de deux baccalauréats de l’Université du Québec à Chicoutimi, un en enseignement et un autre en éducation physique, Richard Martel a été enseignant avant de devenir entraineur-chef et directeur gérant dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) pendant 18 ans. Il a également dirigé des équipes professionnelles de hockey en Europe ainsi que dans la Ligue de hockey nord-américaine où il a remporté le championnat avec le Marquis de Jonquière. Aujourd’hui il est le commissaire de cette ligue.

Au cours de sa carrière, ce fier Chicoutimien a notamment remporté le trophée Ron Lapointe, remis à l’entraineur de l’année dans la LHJMQ, à deux reprises, soit en 1993-1994 alors qu’il était l’entraineur recru du Laser de Saint-Hyacinthe, puis en 2004-2005 lorsqu’il était à la barre des Saguenéens de Chicoutimi. Encore aujourd’hui, Richard Martel est l’entraineur le plus glorieux de l’histoire de la LHJMQ avec 589 victoires. Ses 1171 rencontres dirigées constituent également une marque toujours inégalée à ce jour.

Derrière le banc des Saguenéens de Chicoutimi durant 11 ans, M. Martel a fait vibrer le Centre Georges-Vézina. Au-delà des exploits sportifs, il a fait de sa rigueur, son intensité, son ardeur au travail et sa passion sa marque de commerce. Homme exigeant et n’optant jamais pour les demi-mesures, il s’est aussi fait connaître grâce à ses talents de communicateur. Rapidement, il s’est établi comme une personnalité publique influente, tant dans le milieu du hockey que dans sa région, grâce à son dynamisme au cours des matchs et son engagement dans la communauté.

En 2017, fort d’une impressionnante feuille de route dans le monde de l’éducation et du sport, M. Martel décide de relever un nouveau défi et choisit de faire le saut en politique fédérale. Il souhaite promouvoir ses valeurs et celles des citoyens de sa circonscription, une région qu’il connaît particulièrement bien pour y avoir grandi et vécu durant la majeure partie de sa vie. Il veut mettre son expérience et ses compétences à profit afin de défendre les intérêts de la population auprès des plus hautes sphères décisionnelles du pays.

Ayant toujours eu un intérêt pour la politique et les finances, M. Martel estime qu’il s’agit du moment parfait, tant sur le plan personnel que professionnel, pour relever ce défi. Sollicité par le Parti conservateur du Canada, M. Martel estime que cette importante organisation politique a fait ses preuves, particulièrement sur le plan économique, de la gestion rigoureuse des finances publiques et de la réduction de la dette; des enjeux fondamentaux pour lui.