Élimination de la taxe sur le chauffage résidentiel

Sommaire

Un gouvernement conservateur fera en sorte que le chauffage résidentiel soit exempt de taxe en éliminant complètement la taxe fédérale de vos factures de chauffage et d’énergie résidentielle. Cela permettra aux ménages canadiens moyens d’économiser 107 $ par année!

Nous abolirons la taxe sur le carbone des libéraux, nous annulerons l’augmentation du coût des produits de première nécessité quotidiens gracieuseté de Justin Trudeau, et nous remettrons cet argent dans vos poches.

Pourquoi

Chauffer son domicile durant l’hiver n’est pas un luxe pour les Canadiens. C’est une nécessité. À l’heure actuelle, le gouvernement fédéral ne taxe pas la plupart des nécessités.

Les fournitures médicales, les médicaments d’ordonnance et la plupart des produits d’épicerie sont tous exempts de taxe. On ne taxe pas d’autres produits de première nécessité comme les aliments, et on ne devrait pas taxer le chauffage résidentiel.

La politique de Trudeau :

Au moment où les Canadiens paient déjà de grosses factures de chauffage et d’énergie, les libéraux de Justin Trudeau ont introduit une taxe sur le carbone qui augmentera le coût de nécessités quotidiennes comme le carburant, les aliments et le chauffage résidentiel.

Cela fera grimper encore plus le coût du chauffage de votre maison.

DOCUMENT D’INFORMATION

Combien épargnera le ménage canadien moyen?

Le ménage moyen épargnera 107 $ par année, mais certains pourraient épargner jusqu’à 150 $.

Ce qui est compris

Toutes les formes d’énergie pour chauffer les résidences principales – électricité, gaz naturel, huile à chauffage, propane, granules de bois, et autres sources de chauffage – seront exemptées de la TPS. L’Agence de revenu du Canada travaillera avec les compagnies de services publics pour rembourser la TPS de 5 % aux consommateurs, avec un plafond de 200 $ par ménage.

Ce qui n’est pas compris

L’utilisation commerciale des formes d’énergie ne sera pas exemptée de la TPS. Les immeubles de placement ne recevront pas l’exemption non plus.