L’hon. Andrew Scheer, le chef des conservateurs du Canada, a annoncé aujourd’hui les mesures qu’il prendrait, en tant que premier ministre, pour protéger les données personnelles des Canadiens en ligne.  

« Le gouvernement libéral de Trudeau est particulièrement négligent sur ce front, a dit M. Scheer devant la Chambre de commerce de Montréal. Et bien qu’une entreprise québécoise en particulier ait fait les manchettes récemment, elle est loin d’être la seule à être victime de ce fléau, et plusieurs entreprises sont malheureusement à risque d’être les prochaines victimes de ces criminels sans scrupules. »

« Il est grand temps que le gouvernement fédéral fasse quelque chose pour protéger les renseignements personnels des Canadiens en ligne », a dit M. Scheer. 

Il est de plus en plus courant que des parties de notre vie, des interactions importantes et des transactions se fassent en ligne. Payer les factures mensuelles, virer de l’argent entre des comptes, faire de gros achats et investir se font en cliquant sur un bouton. Il est primordial que le gouvernement adopte de nouvelles politiques et suive l’évolution de la technologie afin d’assurer que les Canadiens – leur argent et leurs renseignements personnels – sont protégés.  

Un gouvernement conservateur adopterait une approche à trois volets à cet égard : une réglementation sensée, des normes et une éducation pour assurer que les consommateurs peuvent prendre des décisions informées, et une solide surveillance aux plus hauts niveaux du gouvernement.

  • Nous allons assurer que des accords d’utilisation en langage clair sont en place pour que les entreprises qui recueillent des données électroniques aient le consentement informé des Canadiens. 
  • Nous allons appliquer des normes réglementaires pour l’utilisation éthique et sécuritaire de l’intelligence artificielle et l’Internet des objets et créer la marque Canada cybersécuritaire pour que les consommateurs sachent quand les produits respectent des normes de sécurité rigoureuses. 
  • Nous allons former un comité d’experts avec des leaders de l’industrie afin de définir des normes de cybersécurité exécutoires pour les secteurs d’infrastructure critique et des pénalités en cas de non-conformité.

« Comme premier ministre, je vais aussi former un Comité du cabinet sur la cybersécurité et la protection des données personnelles, faire des tests de pénétration de cybersécurité réguliers de tous les ministères et établir des jalons de performance pour les hauts fonctionnaires », a dit M. Scheer. 

 
FAITS :  

  • Aujourd’hui, les Canadiens sont plus connectés que jamais, partageant et stockant des renseignements personnels en ligne. 
  • Seulement 34 % des entreprises ont des mesures de protection et de contrôle des données.
  • Cinquante-quatre pour cent des entreprises canadiennes ont été touchées par des incidents de cybersécurité qui ont empêché leurs employés de faire leur travail.
  • Le gouvernement de Justin Trudeau échoue à prendre des mesures concrètes sur ce front, et de nombreux incidents touchent des millions de Canadiens.