Ottawa (Ontario) – L’honorable Andrew Scheer, le chef des conservateurs du Canada et de l’Opposition officielle, a fait la déclaration suivante aujourd’hui en réponse au « portrait » économique et financier du gouvernement Trudeau :

« Le ‘’portrait’’ présenté aujourd’hui indique clairement que Justin Trudeau n’a aucun plan pour aider les Canadiens à retourner travailler ou pour relancer notre économie.

« Sous la gouverne de Justin Trudeau, le Canada régresse.  Nous avons le taux de chômage le plus élevé du G7. Nous sommes le seul pays du G7 à avoir perdu sa cote de crédit AAA.  Et nous sommes le seul pays du G7 sans plan de reprise.

« Depuis cinq ans, les libéraux de Trudeau abandonnent complètement leurs cibles budgétaires. Le ratio de la dette au PIB augmente, le déficit a explosé à 343,2 milliards de dollars et les libéraux ont complètement perdu le contrôle de la dette fédérale, qui atteindra pour la première fois plus de mille milliards de dollars cet année.

« Le gouvernement avait aujourd’hui une occasion changer de cap et de traiter les Canadiens en priorité. Au lieu de cela, Justin Trudeau a une fois de plus donné la priorité aux libéraux. 

« Le bureau de la vérificatrice générale n’a pas un financement suffisant pour examiner toutes les dépenses engagées par le gouvernement pendant la pandémie. La vérificatrice générale a besoin d’au moins 10 millions de dollars. Les Canadiens méritent de savoir comment le gouvernement dépense leur argent. Mais une fois encore, Justin Trudeau les laisse tomber. Alors qu’il refuse la demande de la vérificatrice générale, Trudeau a trouvé 15 millions de dollars pour augmenter le budget du bureau de Chrystia Freeland. C’est inacceptable et c’est une insulte pour les Canadiens.

« Depuis le début de la pandémie, les conservateurs proposent des solutions constructives pour aider les Canadiens. Notre objectif est toujours d’aider à remettre les travailleurs et les entreprises locales sur pied le plus rapidement possible. Nous savons que notre reprise économique sera conduite par le dur labeur, l’innovation et l’esprit d’entreprise des Canadiens.

« Pour être concurrentiels, nous devons libérer le pouvoir du secteur privé. Aider les Canadiens à retourner travailler. Soutenir les petites entreprises. Réduire les impôts, éliminer la paperasserie et refaire du Canada un endroit attrayant où faire des affaires.

« Les conservateurs vont continuer à se battre pour offrir aux Canadiens l’aide dont ils ont besoin, et nous allons continuer à presser le gouvernement Trudeau de présenter un plan transparent pour guider la reprise du Canada. Les Canadiens ne méritent pas moins. »