Bon après-midi. Je veux exprimer les condoléances de l’opposition officielle et, en fait, de tous les Canadiens et Canadiennes, à la population de Paris et de la France pour les attaques odieuses commises hier soir. Comme nombre d’entre vous, j’ai regardé avec consternation hier soir alors que les Parisiens faisaient face à l’horreur d’attaques contre de simples citoyens qui dînaient avec des amis, ou qui faisaient des choses que nous faisons tous en tant que citoyens d’une société libre, jour après jour. Les Canadiens sont aux côtés de la population parisienne et de tous les citoyens français. De plus, nous continuons à appuyer les efforts déployés par la France pour combattre le groupe État islamique. À titre de chef de l’opposition officielle du Canada, je tiens à bien faire comprendre que nous pensons que le Canada ne devrait pas retirer l’Aviation royale canadienne de la coalition qui lutte actuellement contre le groupe État islamique. C’est pourquoi je presse le gouvernement libéral de changer immédiatement sa position sur le retrait des CF-18 canadiens et l’aide militaire connexe en Irak et en Syrie. Le Canada offre une aide militaire et humanitaire à la région, et nous pensons qu’il est important de faire les deux. Les attaques terroristes perpétrées hier renforcent notre détermination à continuer la lutte. Le premier ministre et le gouvernement libéral auront le soutien de l’opposition officielle s’ils décident de changer leur position. Le crime du terrorisme est une agression envers tout le monde et, aujourd’hui, nous soutenons fermement nos amis de l’autre côté de l’océan. -30-