Abbotsford

Hon. Ed Fast

Diplômé de l’Université de la Colombie-Britannique, le ministre Fast a pratiqué le droit commercial et des sociétés durant 24 ans.

Le 18 mai 2011, l’ancien premier ministre Stephen Harper a nommé M. Fast ministre du Commerce international. À ce titre, il était responsable de la Stratégie commerciale mondiale du gouvernement du Canada, qui vise à stimuler la compétitivité de l’économie canadienne en resserrant les liens en matière de commerce et d’investissements avec de grandes économies dynamiques et à croissance rapide. Ses récentes réalisations comprennent un accord économique et commercial global de principe entre le Canada et l’Union européenne. Il a également chapeauté les négociations sur des accords de libre-échange avec d’autres pays, dont l’Inde et le Japon. En juillet 2013, le ministre Fast a été de nouveau nommé ministre du Commerce international, ce qui fait de lui le ministre du Commerce qui a servi le plus longtemps sous le gouvernement conservateur de l’ancien premier ministre Stephen Harper.

Avant sa nomination au Cabinet, le ministre Fast a été membre des comités permanents du patrimoine canadien, et des transports, de l’infrastructure et des collectivités, et président du Comité permanent de la justice et des droits de la personne

Le projet de loi C-277 présenté par le ministre Fast, qui avait pour but de modifier le Code criminel afin de doubler (de 5 à 10 ans) la peine maximale pour le leurre d’enfants sur Internet à des fins sexuelles, a reçu la sanction royale en 2007 et fait maintenant partie de la législation canadienne.

En 2011, M. Fast a été nommé conseiller de la reine pour la Colombie-Britannique, et, plus récemment, il a reçu la Médaille du jubilé de diamant de la reine pour les services qu’il a rendus à ses concitoyens et à son pays.

Le ministre Fast et son épouse, Annette, vivent à Abbotsford, en Colombie-Britannique, depuis plus de 33 ans. Ils ont quatre filles, trois gendres et six petits-enfants.