Le 16 octobre 2003, les dirigeants de l’Alliance réformiste conservatrice canadienne et du Parti progressiste-conservateur du Canada ont annoncé un accord de principe les unissant sous une nouvelle bannière politique.  En décembre 2003, la fusion a été massivement ratifiée par les membres des deux partis, et le Parti conservateur du Canada a officiellement vu le jour.  Cette unification des partis conservateurs du Canada a rétabli et rajeuni le mouvement politique national qui rend le Canada plus fort, plus sécuritaire et meilleur depuis plus de 145 ans.  Les réalisations des Conservateurs sont entre autres la Confédération, le droit de vote des femmes, la Déclaration canadienne des droits et l’Accord de libre-échange Canada-États-Unis.

Le retour au pouvoir

Le nouveau Parti conservateur du Canada a élu Stephen Harper comme premier chef le 20 mars 2004.  Quand le gouvernement libéral de Paul Martin a été défait par une motion de censure présentée par Stephen Harper en novembre 2005, le Parlement a été dissous, ouvrant la voie à des élections générales.

Le 23 janvier 2006, les Canadiens ont voté pour le changement.  Deux semaines plus tard, le Premier ministre Stephen Harper et son cabinet prêtaient serment afin de diriger le nouveau gouvernement du Canada.  Quand la menace de la récession économique mondiale a vu le jour, le gouvernement Harper a pris des mesures opportunes et prudentes pour assurer que le Canada reste sur la voie de la stabilité à long terme.  Aux élections générales d’octobre 2008, les Canadiens ont de nouveau choisi un gouvernement conservateur pour qu’il continue à diriger le Canada vers la prospérité économique.

Un mandat majoritaire

Au même moment, les Canadiens ont été témoins des manœuvres douteuses de l’opposition.  Des ententes en coulisses visaient à créer une Coalition Libéraux-NPD-Bloc dirigée par le chef libéral Stéphane Dion, puis par Michael Ignatieff.  Cependant, les Canadiens n’ont pas été dupes.

La Coalition a décidé de rejeter notre Budget 2011 et a forcé la tenue d’élections inutiles et opportunistes.  Le 2 mai 2011, les Canadiens ont dû faire un choix.  Ils ont répondu massivement en élisant un gouvernement conservateur majoritaire solide, stable et national.

Pendant des années, les Conservateurs se sont battus aux élections sous différentes bannières, mais les principes essentiels du mouvement n’ont pas changé : les Conservateurs canadiens sont en faveur de la souveraineté et d’une solide défense nationale ; d’un fédéralisme d’ouverture et de l’unité nationale ; de la libre entreprise et de la réussite individuelle ; et de la possibilité pour tous les Canadiens, peu importe leur milieu, de réaliser leurs rêves dans un pays sécuritaire, sain et prospère.  Bref, nous défendons un Canada fort, uni, indépendant et libre.

Un héritage de réalisations

Depuis son entrée en fonctions, le gouvernement conservateur de Stephen Harper a remplacé la vieille culture libérale du « tout m’est dû » par une nouvelle culture axée sur les réalisations.  Il est l’un des gouvernements minoritaires les plus durables et les plus productifs de l’histoire, et est maintenant sur la voie de remporter encore plus de succès avec son mandat majoritaire.  Ses nombreuses réalisations sont entre autres les suivantes :

Un leadership économique efficace pour un avenir prospère

Notre gouvernement conservateur, dirigé par le Premier ministre Stephen Harper, aide la Canada à sortir de la récession mondiale et à prendre le chemin de la reprise.  Grâce en partie au Plan d’action économique du Canada, notre pays est sur la voie de la reprise, de la croissance économique et de la création d’emplois.  Les mesures du PAE ont également aidé à améliorer l’infrastructure – des routes, des ponts, des réseaux de transport en commun, des égouts et d’autres installations dont les Canadiens ont besoin ou qui sont essentielles à la croissance de l’économie.

Le gouvernement conservateur met tout en œuvre pour rendre la vie plus abordable pour les Canadiens qui travaillent fort et leurs familles.  En créant un équilibre entre des réductions fiscales majeures et une réduction de la dette disciplinée et des dépenses prudentes et ciblées, le gouvernement assure la prospérité durable, tout en dirigeant l’économie canadienne en une période de turbulences économiques mondiales.  Nous avons réduit le fardeau fiscal à plus de 140 reprises, notamment la TPS, l’impôt sur le revenu et plus encore.  Cela permis d’augmenter le revenu disponible des familles, et de nombreux Canadiens travailleurs peuvent épargner plus grâce au Compte d’épargne libre d’impôt, l’outil d’épargne personnel le plus important depuis la création des REER.

Le Plan d’action économique de 2012 aide à préparer le Canada à la prospérité durable, encourage l’innovation, soutient la création d’emplois et maintient le Canada sur la voie du retour à l’équilibre budgétaire.

Renforcer la souveraineté du Canada et sa place dans le monde

En remettant les Forces canadiennes sur pied et en adoptant une nouvelle politique étrangère fondée sur nos valeurs, le gouvernement protège la souveraineté du Canada et défend nos intérêts nationaux sur la scène mondiale.  Grâce à nos valeurs fondamentales – la liberté, la démocratie, les droits de la personne et la primauté du droit – le Canada affirme sa souveraineté dans l’Arctique, conclut de nouveaux accords de libre-échange et renforce notre contribution à la sécurité mondiale, notamment par la mission en Afghanistan.

Renforcer la Fédération et nos institutions démocratiques

Le gouvernement conservateur travaille sans relâche pour rassembler les Canadiens.  En rétablissant l’équilibre fiscal, en pratiquant un fédéralisme d’ouverture, en réformant nos institutions parlementaires et en adoptant la motion historique reconnaissant la nation québécoise au sein d’un Canada uni, le Premier ministre Harper aide à renforcer l’unité nationale comme jamais auparavant.  L’historique Loi fédérale sur la responsabilité a permis de mettre de l’ordre au sein du gouvernement et d’éliminer la corruption qui caractérisait les gouvernements libéraux précédents.  Parallèlement, la Loi sur la réforme du Sénat assurera que le Sénat demeure démocratique, responsable et représentatif de tous les Canadiens.

S’attaquer au crime et renforcer la sécurité des Canadiens

Reconnaissant le fait que les familles canadiennes s’épanouissent dans des communautés sécuritaires, le gouvernement conservateur améliore la sécurité à nos frontières et réforme le système de justice pénale afin d’assurer que les droits des honnêtes citoyens passent avant ceux des criminels.  La Loi sur la lutte contre les crimes violents prévoit des peines de prison exécutoires en cas de crime armé et augmente l’âge de protection afin de lutter contre les prédateurs sexuels.  Tenant une promesse faite il y a 17 ans, nous avons aboli l’inutile et coûteux registre des armes d’épaule, qui ne faisait que criminaliser les Canadiens respectueux des lois, sans rien faire pour lutter contre la criminalité.  Adoptée au cours des 100 premiers jours de la 41e Législature – comme promis – la Loi sur la sécurité des rues et des communautés prévoit des peines plus sévères en cas de crimes liés aux drogues et d’infractions sexuelles à l’égard des enfants, tout en offrant un réel soutien aux victimes.  La sécurité publique et la justice demeureront des priorités importantes pour le gouvernement Harper.

Améliorer l’environnement et la santé des Canadiens

Le gouvernement conservateur prend des mesures concrètes pour améliorer l’environnement et protéger la santé des Canadiens.  Le Canada a adopté des règles strictes sur les produits chimiques toxiques et a un plan efficace pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.  Notre gouvernement protège de vastes aires marines et terrestres, augmentant la superficie protégée par Parcs Canada de plus de 50 pour cent.  L’expansion du Parc national Nahanni dans les Territoires du Nord-Ouest, qui est aujourd’hui six fois plus grand, est la réalisation d’une génération en matière de conservation.  Grâce au niveau record du Transfert canadien en matière de santé (TCS) aux provinces, le soutien augmentera à 40 milliards de dollars d’ici la fin de la décennie.  La Loi canadienne sur la sécurité des produits de consommation remplace une mesure législative vieille de 40 ans et impose des règles plus strictes aux fabricants.  De plus, le gouvernement Harper veille au Développement responsable des ressources afin d’assurer que les grands projets de ressources naturelles sont rationalisés et axés sur la sécurité de l’environnement.

Un avenir conservateur prometteur

Aujourd’hui, le Parti conservateur du Canada est une organisation nationale dynamique, qui bénéficie d’un solide soutien populiste, d’un océan à l’autre.  Avec le soutien du Parti et de ses membres, le gouvernement conservateur de Stephen Harper maintient la fière tradition conservatrice canadienne.  Le Canada est sur la voie conservatrice d’un avenir offrant des possibilités infinies.

Constitution du Parti conservateur du Canada

ToryTV
Important News | Nouvelles importantes
Contribute | Contribuer