Se concentrer sur le commerce pour assurer une reprise économique plus forte


28 février 2012


Mardi, Ed Fast, le ministre du Commerce international et le ministre responsable de la Porte de l’Asie-Pacifique, a réitéré le soutien du gouvernement Harper à l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne (AECG).

La pleine reprise économique du Canada est la priorité première du gouvernement conservateur de Stephen Harper.

Comme les échanges commerciaux représentent 60 pour cent de notre économie, et comme ils génèrent un emploi sur cinq, notre gouvernement continue à collaborer avec ses homologues provinciaux et territoriaux afin de maximiser les avantages offerts aux entreprises souhaitant prendre de l’expansion et réussir à l’étranger.

Par exemple, les travailleurs canadiens des secteurs de l’aérospatiale, de l’aluminium, du bois, du transport, de l’agriculture, des pêches et de l’énergie renouvelable ont tout intérêt à avoir un accès accru aux marchés de l’Union européenne (UE). Il n’existe pas d’économie intégrée plus importante que l’UE. Aussi, l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne revêt une importance capitale.

On estime que les avantages de la mise en application de l’AECG pour les Canadiens seront entre autres les suivants :

  • une augmentation de 20 pour cent des échanges commerciaux bilatéraux ;
  • une augmentation annuelle de 12 milliards de dollars pour l’économie canadienne ;
  • une augmentation du revenu des familles moyennes de 1 000 $ ;
  • la création de quelque 80 000 nouveaux emplois.

Le gouvernement Harper reste concentré sur un ordre du jour commercial ambitieux et équilibré, et nous sommes dans l’impatience de profiter des avantages à long terme offerts par ces négociations.

ToryTV
Important News | Nouvelles importantes
Contribute | Contribuer